Arrêt sur image. Un instant, une couleur, une saveur, un parfum. J'observe, j'identifie, je note, j'examine et je joue. La mode, la mode, la mode. Trois fois et plus. Podiums, trottoirs, placards. La mode est partout. Play. Paris, aujourd'hui. Images d'inspirations, photos, musiques, arts. Toujours la Mode. Surtout. Stop. Future for sale. Rewind <<

dimanche 1 novembre 2009

5 bis Rue de Verneuil.

C'est là que vivait Serge Gainsbourg. C'est là que c'est joué le théâtre d'une époque. C'est là qu'on le connait. C'est là qu'on l'aime nous non plus. C'est là qu'il n'était qu'un fumeur de Gitanes. C'est là qu'il, ne vous déplaise, dansait la javanaise. C'est là, sous le soleil exactement, qu'on lui rend hommage.
Hommages rendus par les graffitis, sur la facade de sa demeure. Arnaud Jourdain a photographié ces graff' à différents moments, et en a fait un film, impressionnant, où couleurs criardes, bavures de peinture, papier collés, recollés et déchirés, tissent les liens animés, sur la voix de Serge, bien sûr.

1 commentaire:

Chantal a dit…

Gainsbourg a pris le ferry-boat, en soixant'neuf année érotique. Vous avez lu l'histoire, comment il vécu
comment il est mort, ça vous a plus hein. La seule solution c'était d'mourir, vieille canaille, vieux chameau!....